läst order Index du Forum
 
 
 
läst order Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L’Effondrement, prélude au Cataclysme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    läst order Index du Forum -> läst order -> läst order
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Moka


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2010
Messages: 6
Localisation: Nord

MessagePosté le: Mar 9 Nov - 14:13 (2010)    Sujet du message: L’Effondrement, prélude au Cataclysme Répondre en citant

Voila un ptit post que j'ai pécho sur le site de Millenium . Bref, pour ceux que ca intéresse, voila un résumé du bouquin L'effondrement, prélude au cataclysme.



L’« Effondrement : prélude au Cataclysme » relate les différents évènements précédant la catastrophe mondiale dans l’Alliance et la Horde, avec les répercussions qu’ils auront sur ces deux dernières. Il fait aussi le point sur la situation après la guerre contre le Fléau et les évènements dans le Rêve d’émeraude relatés dans « Stormrage ». Il nous permet de suivre le cheminement de nombreux personnages jusqu'au moment fatidique et terminera peu avant que la colère de Deathwing ne s’abatte sur le monde. Nous rencontrons au fil des pages de nombreuses figures connues de la Horde comme Thrall, Garrosh Hurlenfer, Cairne Sabot-de-Sang et son fils Baine, Eitrigg, Drek’Thar ou encore Magatha Totem-Sinistre. L’Alliance, quant à elle verra son histoire écrite par Jaïna, Varian Wrynn et son fils Anduin, Magni Barbe-de-Bronze, sa fille Moira et bien d’autres. Vous l’aurez déjà compris, ce roman est donc plus orienté du côté de la Horde que de l’Alliance, et ce en raison de son personnage le plus important, qui est le « héros » du livre : Thrall.
Si vous ne souhaitez pas en apprendre trop c’est le moment de passer votre chemin, sinon, voici donc le résumé détaillé des évènements.
 
Le prologue commence avec un rêve de Drek’Thar, le chaman aveugle qui a pris sa retraite d’Alterac et qui est à présent un vieil orc retiré de la société, vivant sous la garde du jeune Palkar qui veille sur lui. Durant ce songe, le chaman orc a une terrible vision, celle de la terre et des flots déchainés provoquant un véritable cataclysme qui engloutit tout et lui laisse sur ses lèvres cette terrible prophétie : « la terre pleurera et le monde se brisera ».
La première partie de l’histoire nous mène alors aux côtés de Cairne, le vieux chef Tauren qui se rend à la Toundra boréenne pour ramener à Orgrimmar les héros de la guerre en Norfendre et leur charismatique et courageux chef : Garrosh Hurlenfer. On sent déjà alors les oppositions bien marquées entre les vieux sages que sont Cairne et Varok Saurfang d’un côté, et ce jeune loup de Garrosh, ivre de sa jeunesse et de sa témérité. Le Commandant des forces de la Horde sur le continent gelé a pourtant semble-t-il peur d’une chose, qui demeure une épine dans son pied de chef sans peur et sans reproches : les Kvaldirs, ces Vrykuls des mers que l’on dit morts-vivants.
Attaquant inlassablement le littoral de la Horde aux abords du Bastion Chanteguerre, ces derniers ont réussi à gagner du terrain face à des hordeux en pleine campagne contre le Fléau. Avec la défaite d’Arthas, la tendance ce sera inversée et Garrosh aura pu rependre position des plages embrumées qui portent son nom. Alors que la flotte de la Horde s’apprête à appareiller pour rentrer chez elle, elle subit de plein fouet une attaque des Kvaldirs qui prennent par surprise les Orcs et leurs alliés, qui ne parviendront à s’en tirer qu’après de sanglants combats. Laissant la garde du Bastion à Saurfang qui ressasse encore la mort de son fils au portail du Courroux, les navires frappés de la voile écarlate finissent par s’en sortir pour arriver en haute mer.
Pris alors dans une très violente et inhabituelle tempête, les vaisseaux finissent salement amochés aux côté d’un navire de l’Alliance qui n’est guère dans un meilleur état. En vertu du traité de cessation des hostilités signé entre Horde et Alliance à la fin de la Guerre contre le Fléau (afin d’économiser les forces de ces deux factions exsangues), Garrosh, se prévalant de son bon droit dans ses eaux territoriales, lance l’assaut sur le navire de l’Alliance, contre l’avis de Cairne, et massacre une bonne partie de l’équipage. Ne laissant que quelques survivants, dont le capitaine, il invoque soudainement les conseils du vieux buffle pour épargner ce dernier afin que Varian apprenne l’incident et ajoute ce nouveau haut-fait à son nom.
De retour à Orgrimmar, les vainqueurs du Norfendre son fêtés en héros et acclamés par la foule au cours d’un véritable triomphe, dont Garrosh ressort auréolé de gloire et de succès. Thrall remet alors la hache « Hurlesang » au jeune chef militaire, celle qui appartenait à Grom son père et qui servit à tuer le démon Mannoroth, libérant ainsi les Orcs de leur soif de sang. Au cours du banquet donné à Fort Grommash en leur honneur, on apprend que les Elfes de la Nuit ont cessé tout commerce avec les Orcs ce qui les prive du droit de chasser à Orneval ou d’importer du bois de construction des forêts elfiques. Hamuul Totem-Runique et Cairne militent en faveur d’une reprise des négociations avec les Kaldoreïs afin que la Horde ne soit pas dépourvue de ressources dont elle manque de plus en plus du fait de la guerre. Garrosh s’oppose évidement à cette idée, mais se fait vite rabrouer par Thrall qui approuve la menée de ces négociations secrètes.
Le jeune Orc à la peau brune prétexte alors d’aller prendre l’air pour aller se calmer. Il est abordé à l’extérieur par Magatha Totem-Sinistre, l’intrigante matriarche de la tribu tauren éponyme, qui flatte son égo et lui promet qu’elle et les siens rejoindront la Horde quand elle estimera le meilleur moment venu. À la fin des festivités, Cairne retourne à Mulgore où il est accueilli par son fils Baine qui gérait les affaires en son absence et gardait un œil prudent sur les Totems-sinistres.


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Nov - 14:13 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Moka


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2010
Messages: 6
Localisation: Nord

MessagePosté le: Mar 9 Nov - 14:20 (2010)    Sujet du message: L’Effondrement, prélude au Cataclysme Répondre en citant

Les évènements se déplacent ensuite du côté de l’Alliance. Dans la cathédrale de Stormwind, au cours d’une cérémonie en mémoire des dizaines de milliers de victimes de la guerre sur le continent gelée où sont présents Varian, Anduin et Jaïna, deux sentinelles elfes arrivent en catastrophe et son reçues par le roi et Jaïna à l’abri des regards. Elles apprennent aux deux humains horrifiés qu’un acte de barbarie immonde a été commis à Orneval puisque plusieurs des leurs semblent avoir été dépecées vivantes et leurs peaux tendues entre les arbres avec gravé dessus le symbole de la Horde. Face à cette révélation qui leur retourne l’estomac, Varian et Jaïna confessent que, malgré le traité, ils s’attendaient à des escarmouches mais pas à de telles horreurs. Varian laisse sa verve anti-hordeuse prendre le dessus et fini par s’envoyer des joyeusetés au visage avec l’archimage de Theramore. Durant cette séance d’invectives Anduin arrive et préfère s’éclipser face à l’attitude de son père. Ce dernier se ravisant alors présente ses excuses à sa collègue et annonce qu’il enverra une réponse mesurée à Thrall. Jaïna ira alors consoler Anduin et lui offrira une pierre de foyer afin qu’il puisse lui rendre visite aussi souvent qu’il le souhaite chez elle. Quelques temps plus tard, au marécage d’Âprefange, une rencontre secrète se tient au milieu de nulle part entre Jaina, Thrall et Eitrigg. Le Chef de guerre apprend à l’humaine qu’il n’était pour rien dans cette attaque, mais que certains chez les Hordeux l’ont approuvée. Il ajoute qu’il a reçu la liste des exigences de Varian : des excuses officielles, le réengagement en faveur du traité et la livraison des coupables. Si Thrall regrette tout cette barbarie il informe néanmoins Jaïna qu’il ne peut pas faire grand-chose à moins de se couper du peuple : il ne fera donc pas d’excuses et ne livrera pas les coupables, refusant de s’aplatir devant Varian et de minimiser les besoins de son peuple. Tous les trois se quittent navrés sur ce désaccord.
Sur le chemin du retour, Eitrigg et Thrall évoquent la situation des Orcs et le manque de ressources chroniques. Le chef de guerre dit à son ami qu’il a choisi Durotar comme nouveau foyer pour les siens, car la dureté des conditions de vie rachèterait les fautes des Orcs et la vie à la dure les rapprocherait de leur héritage. Cependant, les ressources nécessaires à la guerre, la sécheresse de plus en plus chronique et les réponses sourdes des éléments ont décidé Thrall à une chose : aller dès que possible en Outreterre, à Nagrand, afin de voir sa grand-mère Geyah et les autres chamans pour trouver une réponse à toutes les étranges manifestations élémentaires qui surviennent de plus en plus nombreuses.
À son retour, Jaïna trouve chez elle un Anduin qui a déjà fait usage de sa pierre de foyer pour lui rendre visite. Elle et le jeune prince parlent alors de Varian et de la façon dont il a changé depuis son retour, ainsi que de la rencontre qu’elle a eu avec Thrall et que le jeune garçon a deviné. Une fois rentré à Hurlevent, le garçon et son père évoquent à peine autre chose et le souverain de Stormwind décide d’envoyer son fils auprès du Roi Magni, à Forgefer. Officiellement afin d’étudier auprès de la ligue des explorateurs, officieusement pour que les Nains fassent de cet adolescent chétif un homme.
Au cours d’une des nuits suivantes, un incendie se déclare à Orgrimmar et Thrall, en compagnie d’autres chamans, se rend sur place pour éteindre les flammes. Cependant, à son grand désespoir il constante que même le feu ne veut plus obéir, aussi décide-t-il de précipiter son départ vers Nagrand. Une question se pose alors à lui : à qui remettre les rennes de la Horde en son absence ? Cairne et Eitrigg son trop vieux et modérés, Saurfang le jeune est mort, aussi ne reste-t-il que Garrosh, le charismatique héros de guerre adulé par la population. Thrall finit par le convoquer pour lui annoncer la nouvelle, ce qui rend le jeune Orc brun fou de joie, malgré la présence obligatoire de Cairne et d’Eitrigg pour le conseiller dans ses décisions.
Alors que des changements importants ont lieu dans la Horde, Anduin, lui, arrive à Ironforge où il est accueilli chaleureusement par le Roi Magni et une de ses gardes du corps, Aerin, qui se chargera de l’entraînement du jeune Prince humain. Au cours de la routine qui s’installe, le garçon se rend alors compte qu’il est de plus en plus attiré par la lumière et on semble lui deviner une carrière de prêtre.
Un jour, il est convoqué par Magni dans la salle du trône pour découvrir une des dernières trouvailles de la ligue des explorateurs : une tablette mystique des Terrestres trouvée en Norfendre, qui pourrait expliquer les phénomènes étranges comme les tempêtes, les inondations, les sécheresses, etc. La petite assemblée est alors interrompue par un séisme qui fait de nombreux blessés et quelques dégâts. Anduin insiste pour aller à Kharanos soutenir les sinistrés et aider à porter les premiers secours. Sur place, alors que le sauvetage va bon train, son amie Aerin meurt ensevelie au cours d’une des répliques du tremblement de terre, laissant le jeune homme dévasté.
Les séismes s’étant répandus dans tout Khaz Modan et ayant fait de nombreuses victimes et dégâts, Magni accuse le coup, devenant désespéré. Il convoque alors le prince de Hurlevent, pour lui annoncer que la traduction des tablettes a avancé et que le rituel qui s’y trouve lui permettra de communier avec la terre, afin de savoir ce qui se passe réellement. Avant de laisser Anduin partir, il offrira au jeune humain une masse magique nommée « Brisepeur », dans la lignée des Barbe-de-Bronze depuis des générations, et qui semble adopter le prince. Le lendemain le rituel se tient dans le vieil Ironforge, en petit comité, auquel Anduin est convié à assister. Conformément à ce qui était inscrit sur les tablettes antiques, Magni réussi bien à « ne faire qu’un avec la terre », mais au prix de sa vie, puisqu’il sera transformé en une statue de diamant, plongeant ainsi le royaume de Forgefer dans une crise sans précédent. Avec sa disparition s’ouvre une période de deuil, les chefs et émissaires de l’Alliance et de la Horde venant présenter leurs condoléances.
La première grande partie du livre s’achèvera sur la rencontre entre Thrall et Cairne. La discussion tournera au vinaigre, quand le Tauren aura livré le fond de sa pensée à l’Orc concernant la nomination par intérim de Garrosh à la tête de la Horde, et verra les deux amis, brouillés, se quitter sur une note bien triste.


Revenir en haut
MSN
Moka


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2010
Messages: 6
Localisation: Nord

MessagePosté le: Mar 9 Nov - 14:21 (2010)    Sujet du message: L’Effondrement, prélude au Cataclysme Répondre en citant

Au début de la seconde partie du roman, Thrall arrive à Nagrand pour retrouver Geyah, sa grand-mère, ainsi qu’Aggra, la jeune chamane orc qui s’occupe d’elle. Cette dernière n’hésite pas une seule seconde à contredire, rabrouer et se montrer antipathique avec Thrall dès le début, ce qui a le don de l’énerver, mais il endurera cette épreuve avec le plus de calme possible, bien résolu à suivre les enseignements de sa congénère à la peau brune pour sauver Azeroth.
À Ironforge les choses ne vont pas en s’arrangeant puisque Moira Barbe-de-Bronze, la fille de Magni, arrive sans prévenir et réclame la couronne pour elle. Veuve de l’empereur Sombrefer elle arrive dans la cité naine avec toute sa troupe, bien décidée à occuper son trône légitime. En plus d’être accompagnée des Nains ennemis héréditaires de ceux de Forgefer, elle isole complètement la capitale en fermant le tram, et en chassant les griffons et les mages. Anduin, que son père avait enjoint à rester sans se douter ce qui se passerait, assiste incrédule à ces premières décisions dictatoriales et aux premières escarmouches qui menacent de dégénérer en guerre civile.


Chez la Horde, la situation évolue tout autant. Tout d’abord la capitale orc elle-même change puisque Garrosh décide de la faire rebâtir en fer, dans l’architecture des flammes infernales ou de la toundra boréenne, pour éviter les futurs incendies. Ensuite, Cairne préfère quitter la ville, Garrosh ne tenant aucunement compte de ses conseils et ses opinions, il retourne à Mulgore. Enfin les contacts d’Hamuul Totem-Runique au Cercle cénarien portent leurs fruits et des négociations secrètes sont ouvertes à Orneval. Néanmoins, la réunion entre les druides elfes et taurens est empreinte de rancœur et de méfiance. Et, alors que les choses sont à deux doigts de se concrétiser, les Elfes sont décimés par un groupe d’Orcs qui anéantissent ainsi les dernières chances de paix. Ils s’en prennent aussi aux Taurens qu’ils massacrent sans plus de considérations. Ce sont les mêmes Orcs qui étaient à l’origine du carnage barbare chez les Sentinelles, quelques semaines avant, et que beaucoup de monde pensait organisé par Garrosh. Pourtant, ces Orcs là ne travaillaient ni pour le nouveau Chef de guerre, ni pour la Horde, mais pour le Marteau du Crépuscule, qui est bien décidé à semer le chaos, la guerre et la destruction.
Les évènements continuent alors de s’enchainer de façon dramatique. Hamuul laissé pour mort, mais ignorant tout des véritables coupables, a réussi à se sauver et prévient Cairne, qui persuadé de l’implication de Garrosh débarque en furie à Orgrimmar. Le chef de guerre se voit défié en duel par le vieux Tauren, qui accepte même de rétablir le traditionnel affrontement à mort qui prévalait avant Thrall. Réunis tous les deux, une heure plus tard, en simple pagne dans le sable de l’arène d’Orgrimmar, les deux adversaires font bénir leurs armes par des chamans. C’est Magatha totem-sinistre qui bénit celle de Garrosh, lui disant que pour elle et les siens le moment est venu de rejoindre la Horde. Cairne, qui assiste de loin à ce ralliement, décide qu’il la chassera des Pitons-du-Tonnerre une fois qu’il aura gagné. Cependant, bien que menant le combat, le vieux buffle est tué par Garrosh après avoir été blessé superficiellement au torse.
Magatha, toujours dans l’ombre exulte intérieurement puisqu’elle voit enfin disparaître son ennemi de toujours. En ayant oint l’arme de Garrosh avec du poison foudroyant, plutôt qu’avec l’huile sacrée traditionnelle, elle a ainsi permit qu’une simple blessure devienne mortelle et empêche le chef tauren de se protéger du coup de l’Orc. Cairne maintenant disparu, la matriarche des Totems-sinistres lance alors le plan qu’elle a depuis longtemps préparé. Elle fait assassiner dans la nuit toute l’élite taurène susceptible de s’opposer à elle aux Pitons-du-Tonnerre et dans quelques autres points importants. Baine, qui doit aussi être supprimé, ne doit son salut qu’à la traitrise d’un renégat de la tribu, qui estime que Magatha va trop loin. Le fils du défunt Cairne part finalement trouver refuge dans l’endroit qui est encore le plus sûr pour lui : Theramore, chez Jaïna Portvaillant.
Pendant ce temps, en Outreterre, Thrall poursuit son perfectionnement au chamanisme et apprend qu’il devra effectuer une quête de vision pour être considéré comme un vrai chaman, ce que Drek’Thar n’avait pu lui faire passer à l’époque, compte tenu de la situation troublée.
Du côté d’Ironforge, Anduin, enfermé comme un oiseau doré en cage est le prisonnier de choix de Moira toute mielleuse de perfidie. Savourant son retour, celle qui avait des rapports si conflictuels avec son père est décidée à ramener les Sombrefer dans la famille des Nains et à voir un jour son fils régner sur les deux clans. Anduin, ne supportant plus les intrigues de la Naine, décide de s’enfuir et se téléporte à Theramore, chez une Jaïna en pleine réunion avec Baine. Après sa tante, Anduin apprend lui aussi la mort du vénérable tauren, ce qui l’attriste fortement. À Ironforge, la disparition du prince ne passe pas inaperçue, ce qui rend Moira folle de rage et la fait s’ingénier à trouver tous les moyens possibles pour cacher cela.


Revenir en haut
MSN
Moka


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2010
Messages: 6
Localisation: Nord

MessagePosté le: Mar 9 Nov - 14:22 (2010)    Sujet du message: L’Effondrement, prélude au Cataclysme Répondre en citant

Chez les Orcs, Palkar, qui veille sur Drek’Thar, est rongé par la culpabilité, puisque les visions du chaman aveugle n’étaient pas un témoignage de sa folie et de sa perte d’esprit mais, une fois encore, des prophéties qui se réalisent. La dernière vision ayant trait à la réunion des druides assassinés à Orneval Palkar décide d’écrire à Thrall pour l’informer de tout ce que le vieux chaman a vu. L’ancien Chef de guerre, lui, se trouve toujours à Nagrand et s’apprête à commencer sa quête d’initiation. Délaissant l’armure noire d’Orgrim Doomhammer pour une simple robe et un collier de prière, l’Orc aux yeux bleus passe sa quête de vision avec succès, obtenant ainsi le droit de converser avec les Furies élémentaires de Draenor, au Trône des éléments. Accompagné d’Aggra, dont l’animosité disparu au fil du temps et avec laquelle il se sent de plus en plus proche, le chaman d’Azeroth, rencontre les quatre Furies pour leur demander une explication aux problèmes de son monde : pourquoi tant de calamités se déclenchent et pour quelle raison les éléments restent-ils sourds à ses appels ? Il finira par apprendre que si la situation est pareille, c’est que les éléments ont peur et sont terrifiés en raison d’une catastrophe en approche. À cause d’une chose qui autrefois fut bonne et en harmonie avec le monde mais qui est maintenant pervertie, blessée, et qui brûle du désir de blesser ce qui l’entoure. Thrall décide donc de partir pour Azeroth dès que possible, accompagné d’Aggra qui devient de plus en plus importante pour lui.
Sur Kalimdor, Garrosh vient de découvrir le poteau rose et est bien décidé à se venger de Magatha qui le prive de sa victoire et de son honneur du fait de sa traitrise. À Theramore, Jaïna informe Varian que son fils est sauf et ils décident de ne rien en montrer afin de duper Moira, mais Varian ne laissera pas la séquestration de son fils impunie. Reprenant ses discussions avec Jaïna, Baine se voit offrir Brisepeur par Anduin qui le rassure quant à ses doutes sur la conduite à adopter : faut-il se venger ou alors agir avec plus de réflexion ?
Magatha, elle, ne tarde pas à recevoir la réponse du nouveau Chef de guerre à ses demandes de reconnaissance et se voit souhaiter une prompte et douloureuse mort. Le fils de Cairne, agissant de plus en plus à découvert, réunit ses forces pour partir à l’assaut des Pitons-du-Tonnerre que les Totems-sinistres sont en train de fortifier et piéger en vue d’une invasion. Avec l’aide financière de Theramore, l’appui logistique des Gobelins de Cabestan, l’aide de mercenaires et surtout de ses nombreux partisans, Baine Sabot-de-Sang mène une attaque aérienne sur la capitale taurène à laquelle ses ennemis ne s’attendent pas. Remportant la victoire, il exile aux Serres-Rocheuse Magatha, privée de ses pouvoirs, et ceux des siens qui ne voulaient pas l’abandonner. Estimant avoir ainsi respecté l’héritage de son père, Baine vient de récupérer sa place de grand chef des taurens.
Cette victoire passée, les éléments continuent néanmoins à se déchainer et une gigantesque tempête d’une violence inouïe frappe Theramore qui connait de terribles inondations. Jaïna, coincée sur place pour protéger son peuple, ne peut dissuader Anduin de retourner à Forgefer après avoir appris que son Père veut faire assassiner Moira. Varian, lui aussi sur le chemin de la capitale naine, s’infiltre via le tram des profondeurs avec les hommes du SI : 7 pour mettre un terme à l’existence de la dictatrice qui est au pouvoir. Après avoir supprimé de nombreux Sombrefer, il est empêché in extremis par son fils de trancher la gorge de Moira. Anduin convainc son père que, même si les méthodes de la fille de Magni sont condamnables, le but qu’elle vise est louable. Épargnant la vie de celle qui avait retenu son fils, Varian décrète qu’elle doit désormais régner au sein d’un conseil représentant les trois clans Nains et qui tempèrera ses ardeurs décisionnelles. Ce Conseil des Trois Marteaux est acclamé par les applaudissements de la foule.
De retour sur son monde, Thrall assiste, lui, aux funérailles de Cairne à Mulgore. Avant la crémation, il s’entretint seul à seul avec la dépouille de son vieil ami pour lui exprimer ses regrets, ses excuses et lui dire combien il lui manquera. Toutefois, loin de cette quiétude funéraire, les planchers océaniques se déchirent et une gigantesque vague s’abat sur le port de Stormwind qui est dévasté, et qui défigure le littoral de la Marche de l’Ouest. Ressentant cette nouvelle manifestation furieuse, Thrall réussit à en localiser l’origine, au centre du Maelström, avant de s’évanouir face à la douleur des éléments. Se réveillant aux côtés d’Aggra et de Baine, Thrall est fermement décidé à repartir pour panser les plaies du monde. Ne pouvant assumer le rôle de chaman et celui de Chef de guerre, il laisse encore le commandement à Garrosh car l’urgence le commande. Baine, qui a déjà assuré Garrosh de sa loyauté à la Horde malgré ce qui s’est déroulé entre son père et lui, approuve. Partant pour Cabestan avec Aggra, Thrall embarque dans un navire en direction du Maelström, un peu plus apaisé car un peu plus chaman à présent.
 
Ainsi se termine « L’Effondrement ». Ce roman aurait peut-être gagné à être un peu plus long pour aller au-delà de ce simple départ de Thrall et nous montrer ce qui se passait du côté de Deathwing et du Marteau du Crépuscule. Cet ouvrage fournit néanmoins de précieuses pièces au puzzle qui nous manquaient dans de nombreuses chaines d’évènements. Il est toutefois dommage, qu’une fois encore, il faille acheter un livre afin de comprendre ce qui se passe entre deux extensions du jeu.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:24 (2018)    Sujet du message: L’Effondrement, prélude au Cataclysme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    läst order Index du Forum -> läst order -> läst order Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com